Eric Violon

du 2 janvier au 2 mai 2020

À propos

Peinture objective

L’idée de ces séries est apparue lors d’essais de photographies totalement abstraites. Le mouvement des éléments me fascinait. Des lignes courbes, saillantes, accidentées, brouillées se donnaient sur la photographie, offrant des mélanges de couleurs incroyables. Cette expérience attisa ma curiosité. J’expérimentais, je perfectionnais et plus j’avançais, plus je pensais aux peintres impressionnistes, qui ne souhaitaient pas reproduire l’exactitude mais donner l’impression. Mes mouvements s’estompaient et je m’évertuais, à reproduire, à sentir le mouvement de poignet occasionné par le peintre avec sa brosse pour élaborer la matière.

Rien n’est réel et tout est vraisemblable, rendre le mouvement à l’inerte, dompter l’aléatoire. Je n’avais jamais photographié l’humain mais je n’avais jamais, non plus, photographié avec cette intention picturale. Le corps humain offre tout ce que je cherchais : les courbes, les cassures, le rythme... Une douceur ou une violence naturelle, la virilité ou la féminité et les deux à la fois. Il nous donne la possibilité de rendre l’invisible au visible.

Ces deux séries que je vous propose, reflètent cette intention : une femme à la plage dans son évidente beauté, caressée par la douceur du soleil et inspiré des esquisses à la sanguine et fusain, le masculin en réaction, envahi de force et de féminité, alliant douceur et virilité.

> Découvrir

Entrée libre et gratuite




VOUS CHERCHEZ À EXPOSER DES OEUVRES/CRÉATIONS?
Notre boutique évolue constamment et nous proposons tout au long de l'année de nouveaux talents à découvrir.

> Contactez-nous